e8849ff437d8640fc7878108757f12c3
Entreprenariat

4 attitudes de gens qui réussissent

Partager

Réussir c’est bien sûr des idées mais c’est aussi des attitudes. L’entrepreneuriat c’est tout autant le fond que la forme. La frontière entre réussite et échec est parfois tenue et le positionnement de l’entrepreneur capital. Quatre attitudes peuvent aider ce dernier à concrétiser ses projets et à surmonter les obstacles. Focus sur ces quatre faces du dé de la réussite.

Anticipation

Créer sa boîte, c’est souvent partir de rien et sans aucune expérience. Cette absence de bases doit être compensée par une idée quasi obsessionnelle de l’objectif ciblé et des moyens nécessaires à son atteinte. Anticiper les besoins et les difficultés prévisibles fournit tout autant les réponses matérielles nécessaires que les ressources psychologiques pour surmonter les questions les plus aigües. C’est parfois dur, il est bon d’y être préparé ! L’entrepreneuriat est suffisamment sujet à de nombreuses crises parfaitement imprévisibles pour que celui qui s’y lance se laisse surprendre par des obstacles intrinsèques à son processus. Anticipation est mère de sérénité.

Persévérance

Seul le résultat compte. L’entrepreneuriat est tout sauf un long fleuve tranquille. La persévérance face aux coups durs permet d’appréhender les situations sous des angles nouveaux et d’explorer des chemins imprévus. L’important n’est tant le chemin emprunté que la destination. Persévérer c’est savoir se réinventer, innover, contourner et accepter de pousser de nouvelles portes. Les entrepreneurs les plus illustres, Henry Ford, Bill Gates ou plus près de nous Xavier Niel ont forgé leur succès dans leurs échecs initiaux. L’entrepreneuriat demande une ouverture et une agilité d’esprit, une endurance et une motivation hors normes. En un mot, une somme de persévérance.

Préservation

« Qui veut voyager loin, ménage sa monture ». Le corps et l’esprit d’un entrepreneur sont des outils de travail primordiaux. Logiquement, les seuls et les tous premiers de celui qui se lance. Trop les solliciter, c’est risquer de les voir faillir aux moments cruciaux. Il s’agit donc de trouver les équilibres personnels, vie de famille, loisirs, sport et temps nécessairement élevé de travail qui permettent de tenir dans le temps. L’entrepreneuriat est une course de fond qui exige endurance. Cette dernière se forge dans le respect des équilibres physiologiques et psychiques du coureur. Une vie saine, un corps sain et un esprit sain ! Sachez préserver votre principal outil de travail !

Priorisation

Le quotidien du créateur d’entreprise se caractérise par une abondance inédite d’informations. Certaines méritent un intérêt et une prise de décision immédiate tandis que d’autres peuvent s’avérer de véritables pièges en terme de perte de temps. Savoir prioriser, c’est quand cela est possible avoir l’art de déléguer les bonnes choses aux bonnes personnes. Il s’agit donc de cultiver sa capacité à reconnaitre les affaires de son niveau de celle qui peuvent être gérées par un collaborateur compétent. La délégation n’est en rien une négligence lorsqu’elle est fondée et assure au contraire la disponibilité du manager pour les affaires importantes. Elle permet en outre de responsabiliser son équipe. Pour paraphraser Danton, l’essentiel, encore l’essentiel, toujours l’essentiel !

Anticipation, persévérance, préservation et priorisation sont quatre attitudes fondamentales de l’entrepreneur averti. Elles ne constituent pas les seuls ingrédients de la réussite mais un prérequis primordial pour aborder une aventure passionnante mais particulièrement exigeante. Des attitudes à cultiver et à développer pour forger la personnalité de l’entrepreneur à succès.

– Source: Dynamique Mag


Partager